"Ma belle aux berges d'eau, écoute mon invocation, avant que je danse..." ◘ Tala


 :: Bienvenue sur Twilight Midnight Sun :: Création de votre personnage :: Présentations :: Fiches refusées & abandonnées


 

 "Ma belle aux berges d'eau, écoute mon invocation, avant que je danse..." ◘ Tala




Message par Invité le Mer 6 Juil - 16:56


Invité
Invité


Tala Redsand





Prénoms & Nom » Tala (un vieux nom Quileute qui veux dire "louve) Redsand
Surnom » Petite-mère, Mère Spirituelle et certains noms qui ont été donnés par des touristes curieux
Date & lieu de naissance » Le 5 décembre 1995 à la Push
Âge (réel et physique) » 21 ans
Nationalité » Native Américaine
Groupe » Quileutes
Métier » Shaman et Devineresse || Elle fabrique des talismans en bois pour les touristes. Les blancs paient parfois pour assister à ses rituels
Lieu de résidence » Elle a récemment emménagé dans la maison de l'ancien Shaman à l'orée de la forêt puisque c'est là que se trouve sa place
Race de vampire (brillant ou porteur de bijou) » Aucune
Pouvoirs » Tala est la personne qui a été choisie par les esprits des anciens et par les protecteurs de la tribu. Elle entrevoit dans les cendres et la fumée le futur des membres de sa tribu. En temps que Shaman, Tala communique avec les esprits et confectionne divers philtres, onguents et talismans. Elle a également une influence positive sur les Loups de la tribu et est liée à eux dans la conscience collective, expérimentant leurs craintes et leur douleurs
Orientation sexuelle » Hétérosexuelle
Situation familiale » Ses parents sont décédés quand elle avait 7 ans. Par la suite, elle a été recueillie par les Call puisqu'ils étaient ses plus proches parents. Au sens plus large et en temps que Shaman, elle est considérée comme la "Mère" des Loups et le guide spirituel des Quileutes. Elle fait donc, au sens spirituel, partie de toutes les familles de la réserve
Personnage sur l'avatar » ZhuZhu ♥


Physique


« – Je... »
« – Shh »

Peter McManara à rentré la tête entre ses épaules, cherchant à fuir à tout pris le regard perçant de l’immense Indien qui se tenait appuyé contre le mur de la petite maison de bois sculpté. Qu'elle taille pouvait-il bien faire ? Plus de deux mètres probablement. Il gardait un regard agressif sur lui et limite attendri sur l'autre personne qui occupais l'espace. C'était une femme, jeune. Assise en tailleurs devant l'âtre central elle paraissait minuscule à côté de l'homme qui les surveillait et Peter eût la sensation que cette maison avait été entièrement adaptée pour convenir à sa taille.

Elle avait le teint un peu plus clair que celui des autres Natifs de la réserve mais ce n'était pas choquant.  Ses yeux en amande  étaient d'un noir intense, perdu quelque part dans un monde qu'il ne pouvait pas atteindre. Il n'avait jamais vu un regard aussi sombre mais aussi chaleureux, il y avait une lumière qui éclairait en quelques sorte le fond de ce trou qui semblait sans fin et dans lequel son âme menaçait de sombrer.  Son regard était intense en vérité, ça l'avait marqué quand elle l'avait regardé quelques instants plus tôt au moment ou il était entré dans cette maison, l'indien sur les talons. La femme avait levé sur lui le regard le plus profond qu'on avait jamais posé sur lui, inquisiteur, curieux , analytique et il avait eût la sensation qu'elle avait fouillé dans les tréfonds de son âme. C'était presque impudique et il avait eût la sensation que pendant ces quelques secondes il avait été la seule chose qui existait sur Terre.

Sans lui adresser le moindre mot devant le petit foyer de flammes qui était situé au centre de la pièce. En fait elle n'avait pas prononcé un seul mot du tout et ne s'était  même pas adressé à l'autre homme ; ça avait laissé Peter perplexe. Pourtant elle parlait. Ses lèvres charnues , rouges, mouvaient à toute allure comme si elle récitait mécaniquement en mantra. Quelque chose en Qileute sans doutes. Il y avait un grain de beauté au dessus de sa lèvre supérieure, discret, presque artistique en fait.  Des pommettes hautes et un genre de grâce surnaturelle dans ses regards et ses expressions. Même quand elle était ainsi, perdue dans un autre monde. Surtout quand elle était perdue dans un autre monde.  Plus Peter la regardait plus il se sentait troublé par la symétrie incroyable de ses traits, c'était harmonieux, un peu dérangeant peut-être et elle dégageait quelque chose de différent, comme une force tranquille, mais terrible, violente et sauvage. Ça suintait par tous les pores de sa peau laissant une emprunte durable et plus marquante que sa stature.

Elle avait des mains délicates.  Fines, aux doigts longs.  De minuscules épaules, un tout petit dos et il se demandait comment un corps aussi frêle pouvait dissimuler une telle force.  Si spirituelle qu'elle soit. Elle devait mesurer un mètre soixante au plus peser une petite cinquantaine de kilos. Si petite , si fragile à côtés des géants de la réserve. Pourtant la jeune femme présentait de bon réflexes. Outre son maintient absolument digne et qui poussait au respect, elle était rapide et sans doutes souple. Elle ne faisait presque pas de bruits quand elle se mouvait et elle était agile de ses mains. Il n'y avait qu'à voir la collection impressionnantes de sculpture en bois et en os qui encombraient cette pièce trop chargée.  Des plantes, des talismans , des mobiles suspendus au plafonds, des récipients en bois, en métal ...une drôle de caverne.

Au bout d'un moment , elle avait relevé la tête.  Il avait cru qu'elle parlerai mais elle ne l'avait pas fait, remettait seulement en place quelques mèches de cheveux noirs comme les ailes d'un corbeau , longs comme l’hiver et parés de tresses , ornés de perles multicolores , en bois, en os, en pierres semi-précieuses. C'était vraiment joli à voir, complexe et en même temps étrangement primitifs. Comme ce bijoux en corail et en turquoise qui ornait le haut de son crâne.  Elle était pieds nus sous ses robes traditionnelles et à bien y regarder il lui semblait qu'elle ne devait pas souvent porter de chaussures , ses pieds étaient écorchés à plusieurs endroits. Comme ses mains qui manipulaient poignards et racloirs en tout genre.

« – Pourquoi es-tu ici? »

c'était clair. Le ton avait été tranché, vif mais la voix avait quelque chose de doux , de mielleux presque. Un peu grave pour une femme de son gabarit sans doutes, mais c'était un joli timbre.  Sous le choc il l'avait dévisagée sans parler et il avait fallut que l'Indien dans son dos ne se gratte la gorge pour qu'il retrouve l'usage de sa voix.

«  – Je ...enfin il y a quelque chose qui ... »
« – Pas cela. Je sais ce qui te suis. Je demande pourquoi tu viens me voir. N'y à t-il pas des chasseurs d'esprit chez les blancs ? Vos évangélistes j’entends. Si tu ne crois pas en eux et que ton dieu refuse de te protéger, qu'est-ce qui te fait croire que les dieux de cette tribu le feront? »
« – Je ne sais pas. »
« – Alors décide toi  » elle avait affirmé alors qu'elle saisissait un poignard taillé dans un os pour entailler sa propre main et qu'elle laissait couler son sang au dessus du récipient en métal qui chauffait sur les braises de l'âtre.
« – Les esprits de cette terre n'ont pas de temps à perdre avec des septiques qui ne croient en rien. »

C'était une menace.
Elle s'apprétait à l'entailler lui.  Serra sa main dans sa paume, le sondant d'un de ces regards sans fond. L'indien dans son dos s'agitait mais elle ne lui accorda pas d'attention.

Un regard sombre ombré par des cils noirs encre, longs et épais.
Elle était vraiment belle.  Non pas de cette joliesse qu'on écrit dans les livres, dans les magazines ou qu'on regarde à la télévision. Non, c'était une beauté sauvage, brute à fleur de peau, un charme indéfinissable mais captivant.
Caractère


« – Pourquoi est-ce qu'elle doit venir ? »
« – Je l'ai croisée toute à l'heure en allant au garage. Elle était vraiment pâle, je crois qu'elle à oublié de manger dernièrement. »
« – Et alors ? »

Cody Ruppert n'a pas répondu à cette nouvelle attaque amère de sa fiancée.  Ce n'était pas la faute d'Alison. Elle n'aurait pas pu comprendre, même si elle avait voulu.  Alison était blanche , originaire de Port Angelès et parfois Cody comprenait ce que ses parents voulaient dire quand il parler de ne pas épouser une personne si étrangère à leur nature.  Pour n'importe qu'elle autre personne au sein de cette réserve, accueillir Tala Redsand pour un repas aurait été un acte totalement naturel.  Outre le fait qu'elle était leur shaman, leur guide dans la nuit, la mère spirituelle de leur peuple , elle était une Quileute, une sœur Loup et il était normal d'aider.

Puis Tala était tellement différente. À part. Même parmi leur communauté. Elle évoluait dans un monde encore plus clôt que le leur peuplé de voix , de créatures et de sentiment qui leur était étrangers. C'était une fille un peu évaporée, elle avait souvent la tête ailleurs , comme elle était préoccupée uniquement de ses devoirs envers la tribu elle négligeait souvent sa propre santé, ou peut-être qu'elle n'y pensait seulement pas.  Des choses qui pouvaient paraître essentielles à d'autres ne l'atteignaient pas.  Tala oubliait régulièrement de manger et se serai laissée mourir de faim depuis longtemps si les loups de la meute ne s'assuraient pas régulièrement qu'elle se nourrissait apportant parfois face à elle la nourriture , restant jusqu'à ce qu'elle l'ai ingérée.  Tala marchait souvent pieds nus par négligence, ou s’endormait sur ses ouvrages quand la fatigue la gagnait. Comme elle était perpétuellement entre deux mondes, celui des homme et celui des esprits, le temps ne semblait pas avoir d'emprise sur son esprit.  Le seul moment de la journée ou elle était véritablement ancrée de la réalité était ce moment charnière ou il ne faisait ni tout à fait jour, ni tout à fait nuit.  Entre chien et loup.

Tala ne s'encombrait jamais de politesse, se méfiait de ceux qui en abusaient, et parlait avec une franchise qui pouvait choquer ceux qui étaient trop habitués aux civilités. Tala était un diamant à l'état brut, ce genre de personne qui n'hésiterai pas à vous dire de la fermer si vous disiez un mot de trop ou vous faire remarquer à voix haute que vous la regardez d'une façon qui la dérange.  Tala était une femme primitive dans sa façon de ressentir.  Elle pensait qu'on aime parce qu'on aime, sans raison et que seule la haine se cache derrière un visage pour se justifier d'exister. Tala n'avait pas peur des mots et savait les utiliser, elle était une des rares personne à parler couramment le Quileute.  Parce qu'elle était Shaman elle avait cette sensibilité particulière, ce n'était pas qu'elle était omnisciente mais il ne pouvait rien arriver sur la réserve sans qu'elle ne le sache. Elle se laissait facilement atteindre par les souffrances des autres et elle était la première à chercher des solutions.

Beaucoup trouvaient qu'elle avait l'air détaché de tout mais Cody savait combien elle se battait intérieurement pour garder cette grande dignité.  C'était une femme curieuse et tendre et son amour pour les siens ne connaissait aucune limite. Elle avait cette façon de plonger en eux , d'apprendre d'eux. Elle était maline, très capable , mais tellement distraite.  Tala était généreuse. Traditionnelle, conservatrice, particulièrement soucieuse de respecter les règles et les traditions de la tribu avec un grand sens du devoir et un sens moral qui était propre à ceux de sa condition.

Comme elle parlait sans philtre , la Shaman ressentait sans barrière, laissant libre cour à ses émotions même les plus violentes, elle pensait qu'elle avait le droit de pleurer si elle en avait envie, de rire  à gorge déployée si elle en avait besoin et même de tout briser par colère. Généralement pourtant, elle était calme comme un lac. Charismatique, portée par la voix des ancêtres , possédant ce savoir millénaire qu'ils murmuraient à son oreille. Parce que Tala parlait peu on l'écoutait avec attention quand elle le faisait.  Outre les dons merveilleux qu'on lui prêtait , outre son talent de devineresse il y avait une chose qui rendait Tala absolument sacrée et précieuse.

Tala était la « Mère Louve ». Liée aux Loups de la tribu, noyée dans leur conscience collective elle avait un impact sur leurs comportement et elle était peut-être la seule personne dans ce monde à n'avoir pas à craindre leurs pertes de contrôle.  Tala parlait dans leurs tête, dans leur cœur.  Il y avait ce lien indéfectible entre eux.  Parce qu'elle les avait mit au monde. Parce qu'elle avait souffert la transformation de chacun d'entre-eux depuis le tout premier. Parce qu'elle était leur mère et que les Loups la connaissaient jusque dans leur sang. Elle existait pour veiller sur eux , les guider et ils avaient ce besoin presque maladif de la protéger. Elle était une partie d'eux.  La mère réconfortante auprès de laquelle on allait chercher une caresse, un encouragement, ou seulement du silence.  Tala était une mère nourricière et attentive à leurs besoins. Ne pouvant vivre sans eux.

C'était une Louve, farouche avec les étrangers, parfois sauvage et agressive qui ne trouvait de réconfort que dans la solitude ou la chaleur de sa meute de sa tribu. Effrayée par le futur qui se dessinait parfois sous ses yeux sombres. Elle était un vestige vivant des premières fondateur de leur peuple et d'une façon bien particulière : elle était leur cœur battant des Quileute, la lumière qu'ils suivaient tous des yeux.

«  – Et alors rien du tout. Elle sera là dans un instant et elle mangera avec nous. C'est ainsi. »
.



Histoire


« – Les choses ne marchent pas comme cela, vous ne pouvez pas arriver ici, dire que vous voulez voir la shaman de la push et espérer la rencontrer. »

Essuyant avec courage et une grande maîtrise de lui-même la vague intolérante des « pourquoi pas », Cillian O'Donnel  jetais un regard alentour sur la réserve qui l'avait vu naître et avait abrité une bonne partie de son enfance.  Agé d'un peu plus de trente ans, il avait quitté la réserve à l'âge de 18 ans  jurant que plus jamais il ne reviendrai sur ces terres. Son père était un blanc et avait divorcé de sa mère quand ils devait avoir cinq ans ,  le père était parti laissant sa femme et son fils dans cette réserve qu'il n'aimait pas et, pendant des années, Cillian ne s'était pas senti quileute. Ça avait changé quelques années seulement après.  Perdu dans une grande université individualiste  il avait compris l'importance de préserver le sang qui coulait dans ses veine et avait fait un retour aux racines sans jamais réussir à se réinstaller dans la réserve.  Devenu garde-forestier il aidait la police et les pompiers à se repérer dans les bois et organisait des visites touristiques sur les terres de la réserve.

Elle glissait entre les maison, l'air un peu perdue quand il l'avait vue, marchant dans leur direction , absorbée dans ses pensées, il lui semblait qu'elle ne les voyais pas vraiment.  Certains de ses cheveux étaient tressés à mi-longueur , plein de ces perles de turquoise et de corail qui ne la quittaient que rarement, comme une vision passée de ce qu'avait été leur peuple.  

« – Mère-Louve ! » Il l'avait appelée assez fort pour la tirer de ses pensées. Elle avait tourné la tête vers sa voix, lentement.  Mais n'avait pas prononcé un mot, attendant qu'il parle encore avant de décider de le faire ou non.

« – Tu tombes bien, c'est gens voulaient de rencontrer, et regarder la fabrication des  talismans.... »

Mais elle n'avait pas répondu non plus son regard s'était fixé sur la forêt et sur les indiens géants qui en sortaient. Avec une musculature impressionnante, des longs cheveux noirs, des visages ciselés , à moitié nus. Certains la fixaient aussi.  Ce genre de choses arrivaient fréquemment, cet espèce de silence surnaturel entre elle et certains des membres de la tribu.  Il avait fallut longtemps avant qu'il ne comprenne ce que ce silence impliquait et la raison pour laquelle il n'était jamais brisé par personne. C'était ainsi qu'ils communiquaient ensemble. Elle la shamane et eux, les Loups. Comme une seule et unique âme qui avait été dispersée aux quatre vent.  L'un d'entre-eux avait avancé dans leur direction pour la détailler avec attention.

« – Ou sont tes chaussures? »
« – Qilaq ...tu sais ou es Sam ? Je veux voir Sam. »
« – Rentre à la maison je te l'enverrai. »
« – Puisque tu es là, dis aux blancs qu'ils doivent partir avant la tombée de la nuit qu'après, il sera trop tard, ils seront attaqué et dis à Cillian que si d'aventure il trouvait dans la forêt un vieux talisman il dois le garder et le donner à cette femme qu'il à connu a Phoenix. Elle porte son enfant.  »

Un Quileute.
Qilaq avait hoché la tête et transmit clairement le message de la façon la plus franche et dure qu'il avait en réserve. S'imposant comme un mur entre elle et le reste du monde. Et les touristes , comme Cillian avaient protesté. C'était incorrect, et c'était l'excuse la plus stupide qu'ils avaient entendu pour éviter une rencontre, ça avait mit l'indien hors de lui.

« –   Quand elle était agée de sept ans, j'ai vu cette enfant prédire le lieu, le jour et l'heure exacte de la mort de ses parents et ça jusqu'au nombre précis et à l'emplacement des balles qui les ont traversés. Alors si elle dit que vous devez partir. Alors croyez moi : vous devez le faire. »

Qilaq se souvenait. Toute la tribu le faisait.  Ce jour. Cette année.

Tala était née sur les terres de ses ancêtres, sur le canapé de la maison des Call ou sa mère avait été prise de contraction subites.  C'était le 5 décembre 1995 et ce jour là il avait tant neigé qu'il était difficile de sortir pour la transporter ailleurs. Et ça avait été pour ses parents le plus beau jour de leur vies. À cette époque rien ne la prédestinait à devenir Shaman puisque le guide spirituel de la tribu, un vieil homme avait déjà choisis son petit fils comme héritiers.  Les Dieux et les esprits protecteur des Quileutes en avaient décidé autrement cela dit. Rapidement  la petite fille avait fait preuve d'une sensibilité exacerbée, d'une grande intuition et quand  elle avait commencé à voir des présages dans toutes sortes de choses, des présages justes, elle avait commencé à attirer l'attention des adultes. Les anciens de la réserve et le shaman s'étaient même intéressés très personnellement à son cas surtout après que «  tout le mal à été fait » , car c'était ainsi qu'on se souvenait des événements terrible du 5 décembre de l'année 2002.

Il ne neigeait pas assez pour les routes ne soient coupée , Tala avait sept ans et parce qu'elle avait si bonne à l'école cette année, parce qu'elle avait été si sage et si assidue et finalement, parce qu'elle faisait si rarement des caprices, ses parents avaient décidés de l’emmener quelques jours hors de la réserve , plus au sud en direction d'Océan City.  Pourtant depuis qu'il lui avaient annoncé la vielle, l'enfant s'embourbait dans une espèce de panique sourde et elle avait manifesté à plusieurs reprise son refus d'y aller, expliquant même alors qu'ils étaient déjà dans la voiture ce qui arriverai s'ils s'y rendaient.  Sur une station essence, à mi-chemin, sept balles , affirmant que s'ils persistaient alors ils ne se reverraient jamais. Et comme tout bon parents, le couple Redsand de répliquer que ce n'était qu'un mauvais rêve et que rien de tout cela n'allait arriver.

Pourtant.
Arrivés à la station essence la plus proche de Queets, à deux pas de l'entrée de la réserve Quinault, alors que le couple s'était arrêté pour une pause bien méritée , après avoir essuyé un nouveau refus paniqué de leur fille  s'étaient aventuré dans la boutique à la recherche d'un en-cas de circonstances, le sort avait frappé. Avec la précision d'une horloge. À seize heure trente-sept exactement , tel que l'avaient filmé les caméra de surveillances, deux hommes armés étaient entrés dans la station et face au refus d'obtempérer du personnel , la panique grandissante des clients : ils avaient fait feu.

Quand trois minutes plus tard la police était arrivée trois personnes étaient morte et le couple Redsand se partageant septs balles était étendu  là. L'enfant  cachée sous un des sièges de la voiture avait été incapable de parler pendant un long moment. Comme elle était native américaine et que les faits avaient eût à la limite du territoire des Quinault elle avait été confiée à la police tribale de la réserve et c'étaient eux qui , au bout de trois  jours avaient réussi à lui faire dire d’où elle venait. Ils avaient contacter les autorités de la Push ou personne ne s'était inquiété de la disparition de l'enfant qui ne devait rentrer qu'à la fin de la semaine avec ses parents.  Il avait fallut seulement trois heures pour que le couple Call n'arrive à la Réserve Quinault pour récupérer leur nièce.  Ils étaient reparti seulement le lendemain, l'enfant était épuisée, elle avait été terrifiée de se trouver si loin des siens et  sérieusement traumatisée par le décès anticipé de ses parents.

La totalité des événements avaient été rapporté au conseil tribal et après que le Shaman et les anciens aient examiné la petite fille, il avaient affirmé à qu'à l'age de sept ans , Tala Redsand était le prochain shaman de la tribu. À partir de là les choses avaient commencé à changé de façon radicale pour elle, partageant sa nouvelle vie chez les Call entre l'école et son apprentissage spirituel auprès de l'ancien Shaman qui , pour sa part sentait son pouvoir décliner au fur et à mesure que celui de Tala grandissait. Comme lui  et comme tout les autres shamans elle était née avec le don de double vue et une magie ancestrale en elle et elle était maintenant sous la protection des esprits de la tribu.

Et cette nouvelle vie n'avait pas été de tout repos. Après que les esprits aient totalement quitté son professeur, Tala avait été encensée et vénérée comme une déesse humaine sur les terres de la réserve, Nouvelle-mère spirituelle des quileute elle avait du commencer à prendre à sa charge un certain nombres de rituels et de traditions pour les siens et surtout elle était si jeune.

Elle avait tout juste neufs ans quand les Sang-Froids étaient revenus sur le territoire de Forks, marchant à la limite de leurs terres et avec leur retour les gènes perdus des indiens s'étaient réveillés.  Au début de l'année 2004 Sam Uley avait été le premier à rejoindre la longue lignée de ses ancêtres et à s’éveiller une nouvelle fois comme un loup sur cette Terre.  Parce qu'elle était Shaman, Tala était la mère-louve, et parce qu'elle était une mère elle avait enfanté chacun d'entre eux et alors que les os de Sam se brisaient pour lui donner sa nouvelle forme , elle avait aussi souffert dans sa chair et dans son âme.  Sam était venu au monde et sa douleur et ses peines étaient maintenant aussi celles de Tala.  On ne lui avait pas laissé de répits, il y avait eût Paul, Quil, Embry et Jacob. Et les autres. Tellement d'autres et comme ils souffraient, elle souffrait. Liée à eux dans la conscience de la meute, elle était leur refuge. Elle était avec eux toujours. Elle les savait inquiets, blessés, effrayés , heureux, amoureux.  

Le lien qui s'était créé était indéfectible et comme elle avait besoin de les savoir en sécurité pour respirer, ils avaient aussi ce besoin surnaturel de veiller à sa sûreté.  Parce qu'elle était de la meute. Oh ça oui. Elle l'était de bien des façon et ce peut importe le nombre de pattes qu'elle avait.

C'était Jacob black qui, sans le savoir, avait apporté sur les terres de la Push un désastre qui chamboulerai horriblement la vie des indiens , causant de grandes souffrance à la petite Shaman de la tribu.  Les pré-sentiments s'étaient multipliés, sombres et funestes le jour même ou Isabella Swan avait posé pour la première fois son pied sur le sol de la réserve. C'était à peut près à cette période que la vigilance des Loups autour d'elle s'était accentuée, elle était blessée et malheureuse et ça avait pour répercussion de les rendre nerveux.

L'un d'entre-eux surtout. Qilaq.  Il avait été dans les premier à se transformer et son affection pour la petite Shaman avait toujours été véritablement particulière, dans un premier temps c'était passé inaperçu à cause de la façon dont tout les loups se sentaient possessifs et protecteur avec elle , mais les années passant la tribu comme la meute avait reconnu ce lien comme une imprégnation .

L'année 2009 avait apporté ses relents de mort et de peur, comme elle avait dit que cela arriverai la première fois qu'elle avait vu Bella et Jacob Black côte à côte dans la réserve.  La bataille s'était engagée  et  même si elle était restée sur la réserve pour prier tout son soul à la protection de ses frères Loups elle avait été avec eux à chaque instant sur le champs de guerre.  Elle avait été là pour l 'imprégnation de Jacob et pour finir, elle avait senti son cœur se déchirer en lambeau quand la meute s'était scindée en deux.  Si profondément attachée aux valeurs premières de la tribu mais par nature incapable de tourner le dos à un seul de ses Fils-Loup.

Les années avaient coulées.
L'écart entre les meutes s'était creusé et Tala Redsand avait appris à vivre avec ce dernier, composant , balançant pour trouver un équilibre alors qu'elle chérissait dans son cœur chacun d'entre eux.

Ce soir là après le départ précipité des touriste de la réserve les autorités forestières avaient appelé à la vigilance à propos d'un ours qui rôdait dans le secteur et qui avait déjà agressé deux étudiants en balade.  Cillian avait reçus un appel de phoenix , la voix de son ex-petit amie lui avait annoncé chevrotante qu'ils allaient avoir un enfant.  Et ce soir là, après avoir longuement réfléchis sur le talisman en os de loup qu'il avait trouvé sur à l'écart d'un chemin de foret ; Il jura que plus jamais il ne douterai des pouvoirs de La Mère-Louve des Quileute de la Push.

Derrière l'écran



Prénom/Pseudo » Tala
Âge » 21 ans
Pays » C'est en Europe
Fréquence de connexion » Trop souvent
Comment as-tu trouvé le forum ? » Par un partenariat
Qu'en penses-tu ? » Pour l'instant je ne sais pas ♥
Voulez-vous être parrainé(e) ? » Non merci ♥



Dernière édition par Tala Redsand le Jeu 7 Juil - 17:08, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1 | 

 Sujets similaires

-
» BELLE TAPISSERIE
» ça brouille l' écoute
» Une très belle peinture
» Belle étalon cherche femme...xD
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~




Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight Midnight Sun :: Bienvenue sur Twilight Midnight Sun :: Création de votre personnage :: Présentations :: Fiches refusées & abandonnées-